peche-de-la-carpe-en-eau-froide

Bien pêcher la carpe en eau froide

 

Avec l’apparition du froid, les températures de l’eau baissent inexorablement. La pêche de la carpe dans ces conditions devient alors assez chaotique. Les carpes rentrent en effet dans une période où elles vont considérablement baisser leur activité alimentaire. Néanmoins, sans parler de faire des pêches exceptionnelles (en nombre de poissons), il reste tout-à-fait envisageable de faire quelques carpes ici et là, et c’est même une période propice pour faire quelques gros poissons, explication.

Le bon endroit au bon moment

En eau froide, plus que jamais, il est important de se trouver au bon endroit au bon moment. Je sais, ça paraît plutôt bateau que de dire ça lorsqu’on pêche, mais pêcher la carpe en eau froide est très technique et requiert beaucoup de patience. Autant le dire, en eau froide, et plus particulièrement en hiver, on y va rarement pour faire plusieurs poissons et il convient dans un premier temps de bien connaître les lieux et de se faire une idée assez précise des poissons présents, histoire de savoir “pourquoi on y va”.

A cette période, la localisation devient assez compliquée due au manque d’activité des carpes. Pour se rendre la tâche plus facile, il faut savoir qu’à cette époque de l’année, les poissons (d’ailleurs souvent les plus beaux) adorent tout ce qui est très encombré. La végétation ayant quasiment disparu, cela peut être des branches d’un arbre tombant dans l’eau ou quelques pieux qui supportent un ponton par exemple. Il ne faut donc pas hésiter à pêcher très prés de ces obstacles car la carpe n’y sort que très peu. Quand je dis très près, cela peut (dans la mesure du raisonnable) être carrément dedans car les poissons ne répondent que rarement à un amorçage en périphérie. Est-ce qu’on doit pêcher uniquement ce genre de plans d’eau présentant de nombreux obstacles ? Peut-être pas, mais selon moi, on se facilite grandement la tâche en procédant ainsi.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, la carpe ne cesse jamais de s’alimenter, et même si pêcher la carpe en eau froide est plus difficile, sachez qu’il est largement faisable de mettre du poisson au sec. Ceci étant dit, il y a quand même des périodes où les poissons sont beaucoup plus actifs, je pense notamment aux périodes de redoux, pas forcément sur plusieurs jours, mais quelques heures d’un soleil bien présent ou une hausse des températures de quelques degrés, suffisent à remettre bien souvent en appétit quelques poissons, et non des moindres, puisqu’il est très fréquent de faire de jolis poissons en cette période.

Pourquoi les gros poissons se montrent plus actifs ?

La réponse est très simple : ils ont des besoins beaucoup plus importants que des sujets de taille plus modeste. En d’autres termes, les gros poissons s’alimentent plus en eaux froides, ce qui est une bonne nouvelle pour nous, pauvres pêcheurs. Mais attention, même si les plus gros sujets s’alimentent davantage, cela ne veut pas dire qu’il faut “benner”. Dans les eaux froides, c’est à mon sens une erreur, surtout sur des poissons qui ont acquit une certaine expérience avec l’âge et qui se méfieront de cette nourriture venue de nulle part. En hiver, nous parlerons donc plus de tentation.

Côté appâts, ça donne quoi ?

Remettons-nous dans le contexte. Nous sommes donc dans une période où la température de l’eau se situe généralement aux alentours de 5°. Les conditions alimentaires pour le poisson sont très dures puisque la quasi-totalité de la nourriture naturelle a disparu. Les carpes vont donc chercher des zones où :

  • elles se sentiront moins vulnérables et plus en sécurité
  • elles auront une réserve de nourriture à porter de nageoire (évitant ainsi une dépense d’énergie inutile)

Cela ressemble bien à la description du poste “idéal” que nous avons vue un peu plus haut, non ?

Les petits appâts pour pêcher la carpe en eau froide

Pourquoi choisir des petits appâts ? Pour pêcher la carpe en froide, je préconise l’utilisation de petits appâts, je pense notamment à du maïs doux ou tout autres graines facilement assimilables, ou bien alors des micro-bouillettes à base de farines végétales, car il faut savoir que la carpe a un rythme de digestion très lent en hiver (parfois plus de 24H) contre quelques minutes en été, et plus on utilise de gros appâts, plus la carpe aura du mal à les digérer (surtout avec des bouillettes mal équilibrées), en d’autres termes, on se tire une balle dans le pied.

le type d'appât qui peut être très efficace pour pêcher la carpe en eau froide
le type d’appât qui peut être très efficace pour pêcher la carpe en eau froide

 

Pour finir, même si les conditions de pêche ne sont pas toujours idéales (pluie, vent, froid ou encore neige), pêcher la carpe en eau froide est une expérience assez intéressante. Je me souviens encore du premier poisson que j’avais pêcher en hiver, ayant bravé le froid, j’étais le seul pêcheur sur ce grand étang, je dois dire que le plaisir est d’autant plus grand.

photo-fin-darticle

Recherches utilisées pour trouver cet article :température eau pêche carpe, carpe eau degre, peche en eau froide, peche carpe eau froide, content, pêche à la carpe est bien, le froid et la carpe, CONSEIL PECHE CARPE EN EAU FROIDE, coment pechet ma carpe a temp froide, temperature ideale pour la carpe

2 réflexions sur “Bien pêcher la carpe en eau froide”

    1. Salut, oui tu peux tout-à-fait utiliser le même procéder d’amorçage en rivière. En eau froide, le but est surtout de tenter le poisson avec un appât “irrésistible” 😉

      Amicalement, Freddy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement mon livre "La carpe, technique et stratégies gagnantes" Cliquez ici
Hello. Add your message here.