Pêche carpe en lac : où trouver les poissons en eau froide ?

 

 

Transcription de la vidéo : pêche carpe en lac : où trouver les poissons en eau froide ?

Bonjour à tous et bienvenue dans cette nouvelle vidéo “réponses à vos questions”. Aujourd’hui je réponds à une question posée par JMI à propos de la pêche carpe en lac : 


Tout d’abord concernant les appâts en eau froide, je vous remets le lien vers la vidéo des meilleurs appâts en début de saison donc soit en cliquant la fiche ou sur le lien dans la description. En fait ta question manque un poil de précision, il faudrait que je sache ce que tu appelles un grand lac. Est-ce que c’est un lac de 500 hectares, de 50 hectares. D’ailleurs je fais une parenthèse là dessus car savez vous quelle est la différence entre un étang et un lac ? En fait on emploie plusieurs termes pour désigner les différentes étendues d’eau présentes sur notre territoire. Ainsi on qualifiera d’étang une eau close se situant en terme de taille entre une marre et un lac. D’ailleurs officiellement, et ça va peut-être vous surprendre mais il n’existe aucune différence entre un lac et un étang. Pour faire la distinction, certains diront qu’un Lac est une étendue d’eau alimentée par un ou plusieurs cours d’eau, même très petits de type ruisselet, alors qu’un étang ne doit son alimentation, en principe, uniquement qu’aux eaux d’infiltrations et de ruissellement

En 2000, Le limnologue Laurent Touchart a donné la définition suivante pour un lac : « un lac est un plan d’eau continental (séparé de la mer, dominé par son bassin d’alimentation et développant une personnalité propre), dont la profondeur, la superficie ou le volume sont suffisants pour provoquer un étagement, une zonation ou une régionalisation des processus limniques 

Bon c’est peut-être un peu complexe à comprendre et si on veut simplifier, on peut donc considérer qu’un lac est plus grand et plus profond qu’un étang, même s’il existe des exceptions. En effet par exemple l’étang de thau dans l’hérault a une superficie d’environ 70km2 tandis que le lac d’Annecy à une superficie d’environ 27km2, toujours est-il que ces eaux, étangs ou lacs font partie de ce qu’on appelle les plans d’eau. Effectivement, on peut par exemple nommé plan d’eau un petit étang communal ou bien un lac de barrage de 150 hectares.

Une fois cette éclaircissement fait, je reprends le fil avec la question de JMI qui me demande si c’est mieux de pêcher en lac au bord ou plus loin si l’eau est encore froide car nous sommes au mois de mars, en gros comment pêcher un lac si l’eau est froide.

Comme je n’ai pas de précision sur ton lieu de pêche, je vais prendre un exemple avec un lac de barrage car nous en avons quasiment tous près de chez nous. La particularité des lacs de barrage est que très souvent il y a une variation parfois très prononcée des différentes profondeurs. J’ai en tête un lac près de chez moi qui a certains endroits a une profondeur d’une vingtaine de mètres tandis que d’autres sont d’une profondeur de 4 à 5 mètres tout au plus. Donc au début de saison la variation de la profondeur joue vraiment un rôle important car la température de l’eau y est forcément différente. Par contre j’entends souvent dire qu’en eau froide, il faut pêcher la carpe dans les plus grande profondeur, là où la température se maintient. Mais pour moi ce n’est pas tout à fait exact car dans un lac où on a des profondeurs parfois extrêmes on peut très bien trouver des carpes sur des zones où le fond n’excède pas 6 ou 7 mètres, et même à cette profondeur, la température de l’eau y est très stable.

Ça veut dire donc quoi ?

Et bien tout simplement qu’on peut pêcher différentes zones d’un même lac même si l’eau est encore froide car souvent il offre des profondeurs suffisantes pour que la carpe puisse s’y installer durablement ou non d’ailleurs. Le top est donc de trouver ces zones avec par exemple des souches immergées ou d’autres spots typiques de ces lacs de barrage. En revanche quand le printemps commence à bien s’installer, il faut garder une chose en tête, c’est que la carpe va suivre instinctivement la nourriture naturelle qui va commencer à proliférer. Et pour faire court les premiers éléments qui vont émerger vont être la végétation, ce qui va attirer divers bestioles qui à leur tour vont attirer divers poissons, dont la carpe.

La végétation en revanche va proliférer sur des zones moins profondes en profitant des rayons du soleil notamment, qui a cette période commence à bien réchauffer les diverses couches d’eau, donc typiquement par exemple un haut fond ou tout autres endroits de même type.

Donc pour résumé, si l’eau d’un lac est encore assez froide on peut chercher des spots immergés à une profondeurs moyenne sans avoir besoin d’aller à l’extrême. En revanche si l’eau se réchauffe rapidement et qu’on voit apparaître divers végétations, il vaut mieux pêcher ces zones, c’est de plus un signe que l’eau se réchauffe bien et que la carpe va peu à peu reprendre une activité normale

Voilà cette vidéo « pêche carpe en lac » est maintenant terminée, je vous rappelle que vous pouvez télécharger mon livre numérique « la carpe techniques et stratégies gagnantes« , c’est gratuit et vous le recevez par mail, pour cela il suffit de cliquer sur la fiche qui vient d’apparaître ou de cliquer sur le lien dans la description.

Je vous dis donc à très vite pour une nouvelle réponse à vos questions 

Par Freddy 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement mon livre "La carpe, technique et stratégies gagnantes" Cliquez ici
Hello. Add your message here.