les graines pour la carpe

La préparation des graines pour la carpe

La préparation des graines pour la carpe est une étape importante qu’il convient de faire, d’une part pour avoir des appâts attractifs, et d’autre part, pour proposer aux poissons des appâts qu’ils digéreront facilement. Au travers de cet article intitulé “la préparation des graines pour la carpe”, je vous propose de découvrir comment bien préparer les principales graines que nous utilisons lorsque nous pêchons ce poisson.

La préparation des graines pour la carpe

Le maïs

Riche en glucides, cette graine est très appréciée et assimilé très rapidement par beaucoup de poissons. En ce qui concerne la carpe, nous l’utilisons principalement sous deux formes différentes : le maïs doux que l’on trouve en boîte au supermarché et prêt à l’emploi, et le maïs en grains que l’on trouve en magasin de pêche ou alors directement chez un agriculteur, ce qui est bien plus économique.

Le maïs doux est très efficace pour tenter des carpes un peu tatillonnes ou dans des périodes délicates (typiquement en hiver). Le maïs grain est quant à lui très utilisé pour constituer différentes campagnes d’amorçage et est bien souvent mélangé avec d’autres graines. Il est donc très intéressant et présente les avantages, contrairement au maïs en boîte, d’être plus sélectif et plus économique. Mais bien sûr, le maïs en grains, comme toutes graines sèches nécessite une préparation (voir tableau ci-dessous)

  • Trempage
  • Temps de cuisson dans l’eau bouillante
  • 24 à 48 Heures
  • environ 40 minutes

Le lupin

Riche en glucides et en protéines, la graine de lupin est très attractive et très équilibrée pour la carpe. Due à sa “grosseur”, cette graine permet également une sélection naturelle des poissons. Comprenez par là qu’on n’est pas trop embêté avec les poissons blancs ainsi que les poissons-chats qui généralement se désintéressent de cette graine. Le lupin ne présente (à ma connaissance), que des avantages lorsque l’on pêche la carpe, à part peut-être son amertume. Pour le réduire, ajoutez 250 g de sucre par kg lors de la cuisson. Après la cuisson et stocké dans un sceau hermétique, cela améliorera également la conservation des graines.

Astuce : attention quand vous le mettez à tremper, le lupin gonfle beaucoup. N’hésitez pas à mettre trois ou quatre fois son volume d’eau.

 

  • Trempage
  • Temps de cuisson dans l’eau bouillante
  •  48 Heures
 30 à 45 minutes (jusqu’à ce que la graine soit assez molle)

Le chènevis

Issu du chanvre, le chènevis présente de nombreux avantages. Il permet notamment de déclencher une frénésie alimentaire, ce qui, bien souvent atténue la méfiance des carpes. Il permet également de tenir les poissons longtemps sur le coup dû au fait que le chènevis soit une toute petite graine. Riche en huile, il a toujours été très prisé par les pêcheurs au coup. De ce fait, il ne permet pas une “bonne” sélection et attirera tous types de poissons blancs, ce qui peut devenir très vite problématique. Notez que le jus de cuisson est très riche, il est donc judicieux de conserver ses graines dans celui-ci après la cuisson.

  • Trempage
  • Temps de cuisson dans l’eau bouillante
  •  24 Heures
  •  Environ 15 minutes (jusqu’à apparition des premières graines germées)

Le tiger nuts

Le tiger nuts (ou noix tigrée) n’est pas une graine à proprement parler, mais un tubercule issu du souchet. La noix tigrée fait donc partie de la même famille que les pommes de terre ou le manioc. Peu importe, elle est très efficace sur les carpes et permet en plus de ne pas attirer (ou très peu) les indésirables, surtout les poissons chats qui semblent n’y porter que très peu d’intérêt. C’est donc une “graine” sélective mais qu’il convient de bien préparer car les carpes peuvent avoir du mal à la digérer.

Astuce : après la cuisson, gardez bien l’eau sucrée et enfermez le tout dans un sceau hermétique. Au bout de quelques jours, un liquide visqueux va alors se former, à ce moment-là, les tiger nuts sont prêts à être utilisés.

  • Trempage
  • Temps de cuisson dans l’eau bouillante
  •  48 à 72 Heures avec 250 g de sucre par kg de tiger
  •  30 minutes
le tiger nuts est une valeurs sûre lorsqu'on pêche la carpe
Au bout de quelques jours, un liquide visqueux apparaît dans les tiger nuts

Le blé

Son prix modique et sa grande attractivité font du blé une graine de choix pour constituer un mélange de différentes graines pour amorcer. Au même titre que le chènevis, le blé, de par sa petite taille permet de maintenir longtemps le poisson sur le coup. Il est très apprécié également par tous les poissons blancs. Attention donc à ne pas en abuser à la belle saison lorsque les indésirables sont en pleine activité.

  • Trempage
  • Temps de cuisson dans l’eau bouillante
  •  48 Heures
  •  30 minutes

Le pois chiche

Le pois chiche est un légumineux riche en glucides qui contient également jusqu’à 30% de protéines. Peu utilisé pour la pêche de la carpe, le pois chiche n’en reste pas moins très attractif et accompagné d’autres graines, permet de constituer un amorçage de qualité, tout simplement car cette graine apporte beaucoup de nutriments dont la carpe a besoin : protéines, sucre, sels minéraux…

Astuce : attention quand vous le mettez à tremper, le pois chiche gonfle beaucoup. N’hésitez pas à mettre trois ou quatre fois son volume d’eau.

  • Trempage
  • Temps de cuisson dans l’eau bouillante
  •  24 Heures
  •  20 à 30 minutes

L’arachide

L’arachide (ou cacahuète) est très riche en huile (d’ailleurs on en fait une huile 😀 ) et en hydrates de carbone (glucides). Très appréciée des carpes au printemps et à la belle saison, elle permet de les sélectionner principalement. En effet, les nuisibles ne s’y intéressent que rarement, ce qui permet de tirer son épingle du jeu quand les traditionnelles bouillettes ne semblent pas fonctionner. L’eschage est possible mais difficile si la graine a été trop cuite. Pour éviter ce problème, il est possible de ne pas cuir du tout la graine et de juste la laisser tremper.

  • Trempage
  • Temps de cuisson dans l’eau bouillante
  •  48 Heures
  •  20 minutes

Mélanger différentes graines augmente l’attractivité de l’amorçage

La préparation des graines pour la carpe, c’est aussi bien les conserver…

La conservation des graines avant la cuisson

Avant qu’elles ne soient cuites, les graines sont généralement assez faciles à conserver. En effet, des graines stockées dans un endroit sec à l’abri de la chaleur, suffiront à les conserver pendant des mois sans problème (ce qui permet de faire son stock pour toute la saison de pêche).

La conservation des graines après la cuisson

Certaines graines sont très fragiles après la cuisson et les conserver peut être un véritable casse-tête. Dans ce cas, deux solutions existent : la congélation et l’ajout de sucre. 

Peu de pêcheurs y pensent mais la congélation est une solution efficace pour conserver ses graines cuites. Dans ce cas, il convient de les congeler par petites quantités (dans des sacs de congélation par exemple), cela permet de ne prendre que la quantité voulue au moment de sa sortie de pêche.

L’ajout de sucre au moment de la cuisson de certaines graines (la noix tigrée et le maïs entre autres) est aussi une solution très efficace. Pour cela, rien de plus compliqué : au moment où vous mettez vos graines à cuir, rajoutez 250 g (voire plus) de sucre par kilo. Lorsque la cuisson est terminée, mettez le tout (graines + jus de cuisson) dans un sceau hermétiquement fermé, et le tour est joué. D’une part, cela permet de hausser l’attractivité des graines, d’autre part, les graines se conserveront plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Les graines telles que le chènevis ou l’arachide étant très fragiles, il est préférable de ne mettre à cuir que ce qu’on est sûr d’utiliser dans les jours suivant. 

Si vous n’optez pour aucune de ces deux solutions, ne comptez pas garder vos graines plus d’une semaines dans leur jus. 

Pour finir, comme pour les bouillettes, il est également possible de hausser l’attractivité des graines en ajoutant pourquoi pas des sirops de fraise, grenadine, etc. (ils contiennent beaucoup de sucre) ou tout simplement différents boosters qu’on utilise pour les bouillettes. Il est également possible de les teinter (surtout le maïs) en ajoutant un colorant.

Par Freddy, Rédacteur du Blog de la Carpe

Recherches utilisées pour trouver cet article :cuisson graine pêche, peut on preparer les graine a carpe plusieur jour avant la peche avie, pecher la carpe au mais sucré maitre dans congerateur, carpe cuisson mais, Cuisson mais carpe, comment conserver les carpes aprés cuisson, cuisson mais carpe sucre, cuisson lupin carpe, conserver ses graines cuites, carpe au lupin

11 réflexions sur “La préparation des graines pour la carpe”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement mon livre "La carpe, technique et stratégies gagnantes" Cliquez ici
Hello. Add your message here.