Graine ou bouillette, comment choisir ?

Vous êtes plutôt graine ou bouillette ? A l’heure de faire des choix pour notre future session, il y a toujours une interrogation entre ces deux appâts. Si comme la plupart des carpistes, vous optez pour l’utilisation de la bouillette, il ne faut pas oublier non plus un point important : les graines représentent souvent pour le poisson une nourriture qu’il assimile particulièrement bien, ce qui est, comme nous allons le voir, parfait dans bien des situations.

Graine ou bouillette, comment choisir ?

Comment déterminer si l’on doit pêcher à la graine ou bouillette ? Voici une question à laquelle il est difficile de répondre tant les deux appâts ont leurs qualités, mais aussi leurs défauts. Selon moi, l’important est de déterminer à quel moment nous devons utiliser l’un ou l’autre. Cela peut se faire d’après différents critères. Le lieu de pêche est évidemment un facteur important pour faire son choix, mais ce n’est pas le seul. En effet, le cheptel présent, les habitudes alimentaires des poissons ou encore la pression de pêche, peuvent et doivent nous influencer concernant les appâts à choisir. Il en va de la réussite de notre session. C’est là un point important car même si la pêche de la carpe reste une passion, personne n’aime perdre son temps et ne pas prendre de poissons à cause d’un mauvais choix d’appâts. Choisir les bons appâts a donc énormément d’importance.

Comme dit un peu plus haut, la meilleure façon de choisir est évidemment de bien connaître les lieux et les habitudes des poissons. Seulement voilà, les habitudes alimentaires des carpes peuvent très vite changer. Prenons un exemple. J’ai pêché pendant un certain temps avec des amis sur un plan d’eau d’environ 30 hectares. Pendant plusieurs mois, nous avions trouvé la formule gagnante ! en réalité, il s’agissait simplement d’un amorçage d’accoutumance à la bouillette, réalisé sur une longue période (quand on pêche à plusieurs, ça aide). Les poissons ont été très réactifs pendant longtemps, jusqu’à ce que l’inévitable arriva : les carpes sont devenues méfiantes avec cet appât et les touches ont très rapidement diminué pour devenir presque inexistantes. Ce qu’il y a de bien avec les graines, c’est que les poissons l’assimilent beaucoup plus vite que nos bouillettes et que les touches sont en générales plus rapides. En effet, en ayant réamorcé avec de simples graines, les poissons se faisaient de nouveau piéger. Dans ce cas, la graine est donc est un complément parfait à la bouillette.

Les graines prennent uniquement de petits poissons !

Cette affirmation, je l’ai entendue des dizaines de fois. Bien que je ne sois pas totalement en désaccord avec cette phrase, il faut tout de même comprendre pourquoi on prend généralement plus de petits poissons. La principale raison est que les graines sont peu sélectives et agissent instantanément. S’il n’y a pas de “délai” pour que les poissons les assimilent dans leur façon de se nourrir, on peut comprendre aisément que les graines attirent tout un tas de poissons. Brèmes, gros gardons ou encore poissons-chats arrivent en général très vite sur le coup suivi par des carpes de taille modeste. Les poissons les plus gros restent en général en retrait de toute cette frénésie. Cela ne veut pas dire que les plus belles carpes ne sont pas attirées par les graines, cela veut simplement dire qu’elles ont un comportement différent des sujets plus modestes et qu’elles ont tendance à rester en retrait par méfiance.