10 astuces pour être « sûr » de prendre au moins une carpe

prendre au moins une carpe

 

Bon ok j’avoue, le titre est peut-être un chouïa trop optimiste. Mais bon après tout je suis sûr d’une chose : en appliquant certaines stratégies, combinées avec du bons sens, je pense qu’il y a de fortes chances de prendre au moins une carpe à chacune de ses sorties, même en ne pêchant que quelques heures…

Voici 10 astuces pour être « sûr » de prendre au moins une carpe :

Astuce N°1 : amorcez léger !

Avoir la main lourde peut être très efficace dans certaines situations mais le problème avec ce type d’amorçage est le facteur temps. Car Il faut en général du temps pour conditionner les poissons sur une zone prédéfinie. Cela peut être rapide (quelques heures), ou carrément plus long et demander plusieurs jours. Evidemment ce genre d’amorçage est parfait pour du rendement, mais le but ici est de prendre quoi qu’il arrive au moins un poisson lors de notre partie de pêche. Dans cette optique, il est donc préférable d’amorcer peu et précisément, de façon à ce que si une carpe est en maraude, elle tombe inévitablement sur notre piège.

Astuce N°2 : Pêcher les spots « valeurs sûres »

Il y a des endroits où la carpe aime par-dessus tout se trouver. Trouver ces spots et c’est presque l’assurance de trouver des carpes. Voilà ce que je nomme les spots « valeurs sûres » :

  • les herbiers (véritable aimant à carpe)
  • les nénuphars (regorgent souvent de toutes sortes de larve)
  • les bordures (ce n’est plus à prouver que les carpes longent très régulièrement les bordures à la recherche de nourriture)
  • les arbres morts (les carpes adorent se trouver dans un milieu très encombré, elles se sentent ainsi moins vulnérables et c’est également des zones qui regorgent souvent de nourriture naturelle abondante).

Astuce N°3 : jouez-la discret !

Je ne compte le nombre de fois où avec un peu de discrétion en arrivant sur mon poste, j’ai pu tout de suite faire un poisson car il était là, juste devant mon nez dans cet herbier à 10 mètres du bord où dans cet arbre mort a à peine 5 m de moi. Juste en déposant un montage sans amorçage mais en se fondant dans la nature, il n’est en effet pas rare de tromper la vigilance de quelques poissons simplement en observant l’activité dès notre arrivée et en faisant preuve d’une discrétion absolue.

Astuce N°4 : privilégiez les appâts instantanés

Par appâts instantanés, je ne parle pas forcément d’appâts boostés, mais des appâts que les carpes vont assimiler très rapidement. Je pense notamment à du maïs doux, des appâts vivants, du Frolic, etc. Ou tout simplement les traditionnelles bouillettes si les poissons de l’endroit où vous pêchez y sont particulièrement habitués.

Astuce N°5 : faire en sorte de créer une concurrence alimentaire

Il faut le reconnaître, parfois les poissons sont boudeurs et tournent autour de notre montage sans pour autant se laisser tenter. Selon moi, le meilleur moyen de faire mordre ces poissons timides est de créer une concurrence alimentaire entre eux. Pour déclencher rapidement ce phénomène, les petites particules telles que le chènevis sont vraiment excellentes et ne tarderont pas à attirer très rapidement quelques individus sur le coup. L’amorce est également un excellent déclencheur d’appétit et engendre très souvent de la concurrence alimentaire grâce à ses nombreuses particules flottantes dans les différentes couches d’eau.

Astuce N°6 : évitez les approches trop stéréotypées

Il arrive parfois que l’on soit sûr de notre façon de pêcher : l’activité des poissons sur le coup nous le prouve, ainsi que les récents résultats obtenus lors de la dernière session exactement au même endroit. Seulement rien, les détecteurs restent muets ! Vous savez comme moi qu’il suffit parfois d’un rien pour changer la donne. Par exemple, le fait de mettre trois tiger nuts à la place d’une bouillette, mettre une pop-up de couleur blanche à la place de la rose, etc peut déclencher une touche très rapidement. Pour éviter ce contre-temps, je pense qu’il est judicieux de varier sa façon de placer ses lignes ainsi que de varier ses esches. On se donne alors un maximum de chance de toucher au moins un poisson.

Astuce N°7 : ne pas hésiter à bouger

Bien que l’on puisse être un formidable pêcheur avec des années d’expérience, nous ne maîtrisons pas tous les facteurs. C’est pour cette raison qu’il peut être préférable de changer de poste lorsque les touches se font rares. Car il arrive parfois que pour certaines raisons (avant fraie, pression de pêche trop grande, etc.) les poissons rentrent dans un état d’inactivité. Il est même parfois nécessaire de carrément changer de plan d’eau.

Astuce N°8 : pêcher longtemps… si possible

Il n’est pas toujours facile de passer beaucoup de temps au bord de l’eau pour assouvir sa passion, et ce pour diverses raisons, mais il y a un facteur indéniable pour être « sûr » de prendre au moins une carpe, c’est le facteur temps. Passer du temps au bord de l’eau joue évidemment en notre faveur puisque la pêche de la carpe est quoi qu’on en dise, une pêche d’attente, sans compter sur le fait qu’on peut changer de stratégie « en cours de route » ou, comme nous l’avons vu un peu plus haut, carrément changer de plan d’eau. Passer du temps au bord de l’eau est évidemment un plus indéniable.

Astuce N°9 : pêchez des endroits que vous connaissez

Il n’y a rien de pire pour se ramasser que de pêcher dans des lieux qui nous sont parfaitement inconnus. Le meilleur moyen de mettre toutes les chances de son côté pour mettre au sec au moins un poisson est donc tout naturellement de déposer ses lignes dans des eaux que nous connaissons parfaitement. En ayant pêché certains lieux des dizaines de fois, il est plus facile de connaître l’habitude des poissons que ce soit d’un point de vue alimentaire ou encore pour connaître leurs zones de tenue.

Astuce N°10 : la pêche au feeder

Utiliser depuis très longtemps, la pêche au feeder est un véritable sauve capot. Il permet de former une boule d’amorce directement sur la ligne. Cela attire très rapidement toutes sortes de poissons et les carpes ne sont jamais loin d’une telle frénésie alimentaire. Cette technique est d’ailleurs très efficace lors de pêche rapides ou en concours pour sauver la bredouille.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet article :astuce peche carpe, astuce pour prendre rapidement des cours sur l\ordi, peche de la carpe difficile, astuce carpe, que faire pour declanche la touche de carpe au coup, pourquoi je nai pas de touche a la peche a la carpe pourtant c est amorce, piege pour carpe, peche de la carpe astuce, peche a la carpe au coup astuce, je narrive pas a pecher de carpe

Laisser un commentaire