Bien amorcer en rivière

peche-de-la-carpe-en-riviere

 

Avec la multiplication des plans d’eau privés et la pression toujours plus intense présente dans bien d’autres plans d’eau, la rivière offre plus que jamais un endroit ou le carpiste retrouve une pêche à l’état « brut ». Mystère et poissons de folie, voilà ce que nous réserve bien souvent la pêche en rivière. Mais avant de voir quelques poissons, il va forcément falloir passer par la case amorçage. Et oui, bien amorcer en rivière est certainement ce qui fait la différence dans ces eaux encore à l’état sauvage.

Pêche plus difficile

Avouons-le, la pêche de la carpe en rivière peut techniquement s’avérer sacrément compliquée, et paradoxalement, c’est l’endroit préféré de beaucoup de carpistes. Il y a en fait plusieurs explications, notamment celle de se retrouver dans un milieu sauvage où l’on éprouve souvent un sentiment d’infériorité face à la nature, se mélange alors de l’excitation en pensant au challenge que nous réserve ces eaux souvent peuplée de poissons exceptionnels, par forcément par leur poids, mais plutôt par la puissance que ces poissons dégagent qui est tout bonnement impressionnant. Les nombreux obstacles présents rendent également cette pêche sacrément ardue.

Pourquoi est-ce important de bien amorcer en rivière ?

Avant de parler d’amorçage, il est important de comprendre comment fonctionnent ces poissons car le mode de vie des carpes qui peuplent les rivières n’a pas grand-chose à voir avec celles qui vivent dans les eaux stagnantes. En effet, les poissons de rivière sont confrontés à un phénomène naturel présent quasiment toute l’année : le courant. Avec cette dépense d’énergie quasi permanente, la carpe se dépense beaucoup. En conséquence, elle s’alimente également de façon plus importante, or, nous avons souvent tendance à la jouer « petit bras » concernant l’amorçage dans ces eaux, peut-être à tort…

Les carpes de rivière, des poissons qu’il faut éduquer

Selon moi, nous pensons souvent à tort qu’un amorçage d’accoutumance n’a que peu d’effets en rivière. Nous pensons qu’avec le courant, le cheptel présent, l’immensité de ces eaux ou encore la présence d’indésirables, notre amorçage n’aura que peu d’impact sur les poissons, détrompez-vous ! Les poissons de rivières, à l’instar de ceux de plans d’eau, ont besoin d’un temps d’adaptation pour assimiler une nouvelle source de nourriture. Et si en plus, la rivière dans laquelle nous avons nos habitudes est dépourvue de carpistes, l’amorçage d’accoutumance prend alors tout son sens. Il y a en effet beaucoup de poissons qui, paradoxalement dû au manque de pêcheur (manque d’accoutumance), sont restés en quelque sorte à l’état sauvage et font preuve d’une certaine timidité à l’égard de nos appâts. D’ailleurs, cela est souvent le cas lorsque l’on pêche des plans d’eau vierges, on se rend compte que les poissons, contrairement à ce qu’on pourrait penser, vont mettre un certain temps avant d’assimiler notre nourriture et l’attente est parfois longue.

ce jour-là, quelques poissons ont répondu à un amorçage d'accoutumance
ce jour-là, quelques poissons ont répondu à un amorçage d’accoutumance

Pour bien amorcer en rivière, n’ayons pas peur de l’abondance !

Pour les raisons indiquées plus haut (les besoins des poissons dû à leur dépense énergétique et à leur relative timidité quand ils n’ont pas l’habitude de rencontrer nos appâts), un amorçage d’accoutumance est tout-à-fait indiqué quand on pêche en rivière. Le but d’un amorçage d’accoutumance est de :

  1. Faire en sorte d’habituer les poissons à venir sur une zone que nous avons déterminée. En théorie, le jour de la session, nous avons donc toutes les chances de mettre au sec quelques poissons
  2. faire assimiler nos appâts aux poissons. Comme indiqué un peu plus haut, les carpes de rivière sont souvent sauvages et peu pêcher (bien sûr, il y a des exceptions), le but de l’amorçage d’accoutumance est d’habituer les carpes à nos appâts de façon à ce qu’elles les assimilent à de la « bonne » nourriture.

Oui mais mettre en place en un amorçage sur le long terme, c’est compliqué !

Mettre un amorçage d’accoutumance en place peut effectivement être compliqué pour différentes raisons, notamment par notre train de vie ou le manque de moyens financiers. Pour cela il existe diverses options, comme par exemple :

  • pêcher à plusieurs (cela réduit les coûts liés à l’amorçage, aux frais de carburant, et cela vous fait gagner du temps)
  • n’y allez qu’un jour sur deux (même si amorcer de façon quotidienne est le top, n’amorcer qu’un jour sur deux offres tout de même beaucoup de garanties)
  • mixer les appâts (il est possible de compléter l’amorçage à la bouillette avec des pellets, graines, Frolic, etc…)
  • fabriquer ses bouillettes maison (j’y reviens plus bas)
nos rivières nous offrent souvent de beaux paysages
nos rivières nous offrent souvent de beaux paysages

Bouillettes bien digestes obligatoires

Pour bien amorcer en rivière et quand on amorce sur le moyen ou long terme, il est primordial d’utiliser des bouillettes équilibrées et bien digestes. Pour réduire le coût d’un amorçage composé à 100% de billes, il est préférable de les fabriquer maison, cela offre en plus l’avantage de pouvoir choisir la composition de celle-ci. Avantage non négligeable puisqu’il est impératif qu’elles soient bien équilibrées afin de répondre aux exigences alimentaires des carpes sur le long terme.

Si vous optez pour des bouillettes « toutes prêtes », on peut les classer en deux catégories : celle qui sont en général surdoser en arôme et peu nutritives, et celle qui répondent aux exigences d’une ALT. La grosse différence évidemment se situe au niveau du prix. En effet, on sera facilement tenté d’avoir recours au gros sac de bouillettes qui avoisinent parfois les 3 euros le kilo, mais ces bouillettes sont en fait peu adaptées dans le cadre d’un amorçage préalable et le poisson aura vite fait de s’en désintéresser. Pour l’autre catégorie, il est tout-à-fait possible de se procurer des bouillettes à base céréalière ou des bouillettes dont le mix sera à base de fishmeal (qui rentrent dans le cadre d’un amorçage sur une longue période), de très bonne qualité, et en cherchant bien, à moindre coût.

 

Par Freddy, carpiste passionné  😉

Recherches utilisées pour trouver cet article :amorcage carpe riviere, comment appater en riviere, amorcage carpe en rivirre, amorcage peche carpe riviere, meilleur appat carpe en riviere, ou amorcer en riviere, peche carpe riviere sans amorcage, pourquoi amorcer la carpe en riviere en alt, quantite amorcage riviere carpe, recette bille top pour riviere carpe

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.