pêche de la carpe en rivière pour les débutants

rivière 3

Après s’être fait la main dans bien des étangs et plans d’eau, beaucoup de pêcheurs débutants ont dans le coin de leur tête d’aller se frotter avec le « niveau supérieur » : les rivières de notre cher pays. Voilà un objectif de taille tant les difficultés et les différences avec les eaux stagnantes sont grandes. Mais une fois apprivoiser, quel bonheur de pouvoir évoluer dans ces cadres exceptionnels, souvent préservés, avec des poissons parfois fascinants.

Avec les quelques lignes ci-dessous, j’espère pouvoir vous aider à franchir le pas et vous donner quelques techniques et stratégies qui vous aideront à faire vos premiers poissons de rivières.

Etes-vous prêt pour la pêche de la carpe en rivière ?

Ça y est, l’heure est arrivée, maintenant vous vous sentez prêt à franchir le pas et aller poser vos cannes sur les bords de rivières. Seulement voilà, vous ne savez pas par où commencer, vous ne savez pas où pêcher, avec quels matériels, ni avec quels appâts.

Mais avant d’aller plus loin, pourquoi la pêche de la carpe en rivière est-elle si particulière, et pourquoi est-ce si différent ?

Il faut savoir que beaucoup de choses changent en rivière. En effet, il faudra composer avec :

  • les obstacles très présents
  • le courant
  • la navigation parfois très présente
  • les poissons qui ont une puissance très développée dû à une morphologie bien différente, souvent allongée pour lutter contre le courant, d’ailleurs les carpes sont souvent comparées à des torpilles ! Autant dire que ces poissons offrent souvent un combat remarquable

Ces quatre points font en sorte qu’il faudra adapter une approche bien différente que celle dont vous êtes habitué.

Le matériel

Inutile de dire qu’il vous faut un matériel solide et robuste, capable de faire face à toutes les situations. Voici le matériel que vous devrez adapter à la pêche de la carpe en rivière :

  • vos cannes. Elles devront être suffisamment puissantes et robustes pour pouvoir supporter des plombs de 200 g ou plus, résister aux combats intenses qu’offrent les poissons de rivières, ou encore capables de brider un poisson qui file droit vers un obstacle
  • votre rod pod. Il devra être d’une stabilité sans failles, même en cas de départ violent (surtout lorsque vous pêcher près d’obstacle, ce qui oblige à à peine desserrer le frein)
  • vos balanciers. Dû au courant, ils devront être dotés d’un poids important pour pouvoir bien détecter les touches à revenir.
  • Un corps de ligne et des montages solides (voir ci-dessous)

 

montages et corps de ligne

En rivière, il est généralement inutile de faire dans la dentelle. En effet, les poissons (souvent très sauvages) qui peuplent ces eaux, ne sont pas très tatillon et des montages très simples font souvent l’affaire. A l’exception du plomb qu’il faudra adapter (plomb plat à cause du courant), vos montages traditionnels sont tout-à-fait indiqués pour la pêche de la carpe en rivière. Cela tombe bien puisqu’on cherchera surtout du simple/solide.

Selon moi, le plus important dans le montage se passe au niveau de l’hameçon. Il faut savoir que les poissons de rivière ont une bouche très dur dû à leur alimentation, et par conséquent, l’hameçon doit pénétrer et piquer parfaitement dans la bouche de la carpe. On privilégiera donc des montages dit « agressifs ». Pour cela, la solution la plus simple consiste à mettre un aligneur de ligne sur l’hameçon, ce qui permet de créer un angle qui favorise ainsi le risque de piqûre. Il y en a de très bons, comme le Kickers de chez Korda.
.

Un simple morceau de gaine peut faire la différence sur des poissons de rivière
        Un simple morceau de gaine peut faire la                 différence sur des poissons de rivière

 

Coté corps de ligne, voici comment je m’y prends dans la mesure du possible : j’aime utiliser un corps de ligne en tresse avec une tête de ligne en nylon de fort diamètre (60 ème).

Explication : la tresse est connue pour son incroyable solidité (ça tombe bien), seulement voilà, elle a aussi ses défauts. En effet, contrairement à ce qu’on pourrait penser, la tresse a une faible résistance à l’abrasion, et le premier rocher ou la première dressène sur laquelle elle se frottera, et vous pouvez être sûr qu’elle se sectionnera, d’où l’utilisation d’une tête de ligne en nylon. Parce que le nylon est, je vous le donne en mille….. plus résistant à l’abrasion.

Mais il y a un autre inconvénient à pêcher avec de la tresse en rivière… Vous savez certainement qu’elle est dotée d’une très faible élasticité, et bien là où ça pose problème, c’est lorsqu’il y a un peu trop de courant, cela occasionne ces fameux bips-bips qui peuvent être très agaçants.

Les postes

Mais quels sont donc les postes clés en rivière ?

Ce qui caractérise particulièrement les rivières, c’est le nombre important d’obstacles, offrant ainsi une multitude de choix, mais avant toute chose, il est important de repérer les zones d’alimentation par le biais d’activités des carpes. Cependant en rivière, cela peut être un vrai casse-tête car il est plus difficile d’observer les poissons pour pouvoir déterminer les zones de pêche. Heureusement pour nous, les carpes de rivière peuvent parcourir de grandes distances à la recherche de nourriture, couvrant ainsi une zone importante, surtout en automne quand elles cherchent à faire leur réserve sentant l’hiver s’approcher à grands pas.

les rivières sont parfois très encombrées
               les rivières sont parfois très encombrées

Mais il n’y a pas que les obstacles qui devraient retenir votre attention, ainsi les retenues d’eau, les sorties de virage ou encore la proximité de ponts peuvent constituer des postes très intéressants lorsque vous pêcher en rivière.

Quels appâts et comment amorcer ?

Il n’y a pas de différences énormes sur l’amorçage et sur le choix des appâts par rapport à ceux que vous utilisez en plan d’eau. Cependant, il faut tout de même garder à l’esprit deux choses :

  1. vous aurez affaire à des poissons qui se nourrissent plus abondement dû à leur dépense d’énergie quasi permanent.
  2. il faudra composer et s’adapter avec le courant, c’est-à-dire qu’il est judicieux de constituer une partie de son amorçage avec des appâts qui se dissolvent dans
    une bonne base pour amorcer en rivière
          une bonne base pour amorcer en rivière

    l’eau. Le but dans ce cas est de profiter de façon positive du courant afin qu’il fasse « voyager » naturellement les particules, envoyant ainsi un message olfactif qui peut s’étendre très loin. Le poisson lui, essaiera de trouver la source de nourriture (votre amorçage). Cet amorçage peut être constitué de pellets et frolic (pour la dissolution) accompagné de graines et bouillettes. Attention tout de même à ne pas trop « abuser » de fines particules (je fais référence aux graines), sous peine de voir son coup balayé en quelques heures. Si le courant est trop fort et qu’il est difficile de garder un amorçage sur votre coup, la prochaine fois que vous roulerez, pensez à adapter la forme de vos bouillettes en les aplatissant légèrement avec vos mains. En faisant ainsi, plus de risques qu’elles ne roulent sur le fond.

 

Par Freddy, carpiste passionné  😉

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :carpe en riviere, pêche a la carpe en rivière, peche dela carpe en riviere, pêche en rivière, pecher carpe en riviere, la carpe en rivière, quelle appats pour peche la carpe en riviere, amorcer les carpes en riviere, pêche a la rivière, peche de la carpe a roder en rivierre

3 Replies to “pêche de la carpe en rivière pour les débutants”

  1. Bon article. Je pense que ce qui rebute bon nombre de pêcheur c est justement la partie amorçage et le risque de le voir partir. L article est bien mais ne va pas assez loin dans ce sens. Bien souvent la pêche s effectue dans les pieds (2 à 5 mètres). Amorçage 48 à 72h avant de manière dégressive. J utilise beaucoup la graine et ça ne me fait PS peur d amorcer 30/40 mètre de mon poste. Les petites graines auront tendance à dériver mais un fois dans le fond seront très efficace et il faut varier en amorçant a 1/2 mètres les graines tiennnent bien sauf si le courant passe au pied bien sûr.

  2. […] dans n’importe quel endroit, les carpes de rivière adorent toutes ces zones très encombrées, pour ne pas dire impêchable. Pour pêcher ces zones, […]

  3. […] la pêche de la carpe en rivière peut techniquement s’avérer sacrément compliquée, et paradoxalement, c’est […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.