Le silure est-il dangereux pour l’avenir de la pêche ?

le silure est-il dangereux

 

Le silure est l’un des plus gros carnassiers peuplant les eaux européennes. Tantôt admiré par sa puissance et sa taille, tantôt détesté et pointé du doigt comme étant un monstre avalant tout sur son passage, une chose est sûre : dans l’univers de la pêche, le silure ne laisse personne indifférent. Mais au fait, le silure est-il dangereux pour la pêche de demain ? Est-il le monstre si décrié qui ravage tout sur son passage ? Tentons d’y répondre…

 

D’où vient le silure ?

Le silure est un poisson originaire d’Europe de l’est. Récemment, il s’est largement propagé à travers le continent, tout d’abord à travers les fleuves et rivières, puis dans tous types d’eau douce non sans être aidé par l’homme qui voyait en ce poisson un formidable compagnon de jeu pour la pêche. Il faut dire que les énormes poissons par chez nous ne courent pas les rues, contrairement à certains poissons d’eau douce originaires d’Asie ou d’Amérique du sud par exemple. Le silure représentait donc une aubaine pour tous les pêcheurs en quête de grosses prises. De ce fait, on retrouve cette espèce dans beaucoup de nos eaux en France.

Le silure est un poisson qui se tient principalement au fond. Il adore tout ce qui est encombré comme de gros herbiers, des branches immergées ou encore des fosses et des piles de pont.

De quoi s’alimente le silure ?

En pêchant la carpe, bon nombre d’entre nous sont un jour tombés sur un silure au bout de sa ligne. Bien souvent, la puissance dégagée par ce colosse ne laisse aucun doute sur l’identité du poisson qui a mordu à l’hameçon. Par conséquent, le premier point qui nous interpelle est le suivant : le silure s’alimente-t-il de la même façon que la carpe ? Ce serait tout de même étonnant puisque le silure est censé être un carnassier ! Alors qu’en est-il réellement ?

Le silure est en effet classé dans la catégorie carnassier car il se nourrit principalement d’êtres vivants, comme des poissons, des vers de terre, des écrevisses, etc. Mais le silure est aussi un poisson opportuniste qui adore nettoyer les postes des carpistes (certains savent de quoi je parle 😉 . Sachez pour information qu’il est particulièrement friand des pellets et des Frolic

Le silure adore le pellet

Le silure est-il dangereux ? Est-ce un nuisible ?

Rentrons à présent dans le sujet qui fâche : le silure est-il dangereux et représente-t-il une menace pour la pêche de demain ? Tout d’abord, sachez que le silure n’est pas officiellement classé dans la catégorie « nuisible », malgré le fait que beaucoup aimeraient qu’il y soit. Il y a en effet toutes sortes de rumeurs qui circulent (certaines gonflées à bloc), selon lesquelles le silure dévasterait tout sur son passage et qu’il s’attaquerait à toutes sortes d’animaux, même des chiens ! pour enfoncer le clou, certaines sources font même allusion à des attaques sur des humains ! Difficile de démêler tout ça et de savoir vraiment ce qu’il en est. Une chose est sûre, le silure est parfois prêt à tout pour se nourrir et attraper sa proie, comme le prouve cette impressionnante vidéo ci-dessous.

Dans cette vidéo, on y voit un silure carrément sortir de l’eau pour s’attaquer à des pigeons venus pour boire.

 

En se renseignant un peu, on constate que beaucoup de carnassiers ont au fil des décennies été plus ou moins appréciés par certains pêcheurs. Ce fut le cas pour le brochet par exemple (oui le brochet, ce poisson tant recherché aujourd’hui), qui du regard des pêcheurs au coup se nourrissait beaucoup trop de petits poissons blancs. A terme, ils craignaient même que les poissons blancs disparaissent ni plus ni moins… Fut une période, les brochets étaient considérés comme des carnassiers qui « bouffaient tout » et dont il fallait se débarrasser (tiens donc).

Que dire ensuite du sandre qui a pris le relaie du brochet dans la case nuisible et dont il fallait absolument en finir pour espérer voir les autres espèces vivant à ses côtés prospérer. Force est de constater aujourd’hui qu’il n’y a aucun problème et que l’écosystème est parfaitement équilibré partout (ou presque) où il y a des carnassiers. A l’instar du brochet ou du sandre, le silure est certainement à l’heure actuelle victime d’une méconnaissance puisqu’il n’a été introduit que récemment et qu’on ne connaît que peu de choses sur lui, et comme chacun le sait, l’inconnu fait peur…

Toutefois, la présence du silure dans beaucoup d’endroits n’est pas sans conséquence. C’est évidemment un très gros poisson qui se nourrit beaucoup et il n’est pas rare par exemple d’assister à la disparition de nombreux canetons, voire même de canard (rappelons également que le brochet attaque parfois des canetons et des grenouilles entre autres) mais par contre, ce n’est certainement pas le monstre qu’on veut bien nous faire croire.

Le silure est-il dangereux pour l’avenir ?

La pêche au gros…près de chez nous

Le silure à lui tout seul, a sans le savoir créé une nouvelle catégorie de pêcheurs. Une sorte de mix de pêcheurs de carnassiers en tous genres, mais aussi beaucoup de carpistes qui aiment les grosses prises. Dans un avenir proche, le silure aura peut-être donc le mérite de réunir tout le monde autour d’une passion commune, qui sait… Toujours est-il que du point de vue de beaucoup, le silure représente l’opportunité de pêcher des gros poissons tout près de chez soi. Que l’on soit pêcheur de carnassiers ou de carpes, il est évident que, même si certains poissons dans nos eaux sont très combatifs, Il n’y a que le silure qui nous fera tétaniser nos muscles après 30 minutes d’un combat où il n’aura cédé que peu de fil. De ce point de vue-là, on ne peut donc que se réjouir d’avoir un tel poisson à porter de cannes.

Pour finir, il est évident que l’apparition récente du silure dans nos eaux n’est pas sans conséquence. Mais pour répondre à la question : le silure est-il dangereux pour l’avenir de la pêche ? Il y a fort à parier que non. Cependant, gardons à l’esprit une chose : le silure est un prédateur de plus dans nos eaux, et ça il ne faut pas l’oublier. Toutefois, il y a de grandes chances que dans les années, voire les décennies à venir, au moment où on aura appris beaucoup plus sur son compte et où des études sérieuses auront été menées, que le silure ne fasse plus partie des poissons montrés du doigt comme le responsable de tous les maux.

photo-fin-darticle

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet article :silure dangereux, le silure, carpe dangereuse, silure

Laisser un commentaire