La pêche de la carpe au coup !

 

Note : cet article a été rédigé par Aurélien Galinie du blog poisson pêcheur.com

La pêche au coup est une méthode ayant pour but d’attraper des poissons dans une zone choisie, appelée le coup. A l’inverse d’autres techniques, elle sert à attirer le poisson en direction du pêcheur sur un coup. Pour cette technique vous aurez besoin d’amorce (composition de graines et de farines). La pêche au coup peut se pratiquer sur les étangs, fleuves, les canaux et également les rivières lentes.

La pêche de la carpe au coup 

Il existe de multiples manières de pêcher la carpe, et l’une des plus répandues est la pêche au coup. Avec cette technique, si vous voulez que la pêche soit bonne, vous devrez maîtriser les bases, ainsi qu’être un fin stratège. Il fut un temps où la pêche de la carpe était considérée comme une discipline dans laquelle le pêcheur ne bouge guère et où la patience était le maître mot. La manœuvre est la plupart du temps la même, pour faire très simple : on amorce un coup, et on offre aux poissons un appât sur ce même coup. Depuis les méthodes ont changé et bien des pêcheurs désirent courtiser reine carpe, au coup, à l’anglaise, au feeder et bien d’autres techniques…

Faire en sorte que la carpe s’habitue à des produits comme les pellets ou encore les bouillettes est plutôt facile, étant donné que la carpe est très gourmande et se méfie beaucoup moins que la plupart des autres poissons. Néanmoins une carpe s’étant faite avoir à plusieurs reprises devient tout d’un coup bien plus prudente.

Comment aborder la pêche de la carpe au coup ?

Matériel

Vous aurez le choix entre deux types de cannes : la canne télescopique, aussi la plus pratique car elle vous encombrera moins, en revanche elles sont difficilement contrôlables quand le vent souffle fort. La canne à emmanchement inversé quant à elle, peut être réglée en longueur et peut mesurer jusqu’à 18.5 mètres de long.

Pour la ligne, optez pour un nylon entre 16 et 22/100, souple, régulier et résistant au nœud d’une longueur minimum de 100 mètres. Vous choisirez votre flotteur en fonction des conditions de pêche. Par temps calme un flotteur effilé avec quille courte sera parfait et à l’inverse, vous utiliserez un flotteur plus volumineux lorsque le temps est plutôt agité. Pour le poids, un flotteur de 0.1 g à 0.4 g sera bien adapté et pour les plombs privilégiez ceux étant sphériques.

Amorce

Vous vous demandez peut-être comment amorcer lorsque vous pêchez la carpe au coup et si vous devez faire comme pour la pêche de la carpe “classique” avec des bouillettes de toutes sortes. La chose à bien comprendre c’est que les carpistes recherchant de gros spécimens, ne pêchent pas avec le même matériel qu’un pêcheur au coup, donc oubliez ici les très gros spécimens.

Il y a donc deux manières de faire son amorce : avec l’agrainage ou avec de la farine.

A l’agrainage

plante grain Orange plat aliments récolte produire légume surgir blé agriculture fermer céréale Contexte grains de maïs Famille d'herbe Maïs grain

L’agrainage est plus efficace dans les petits étangs où il y a peu de pêcheurs, car c’est une technique discrète. Car oui, ici le moindre petit bruit peu très vite faire fuir nos amies les carpes, à l’inverse des zones où elles sont régulièrement courtisées et où elles se sont habituées aux bruits de la nourriture à l’impact avec l’eau. Le maïs est donc l’esche de prédilection quand vous agrainez, car les carpes l’adorent, mais vous pouvez bien sûr utiliser toutes sortes d’esches végétales, comme le lupin, le chènevis etc… il y a aussi des esches animales fort intéressantes telles que les asticots dont les carpes raffolent. Mais pensez bien à une chose, il est important d’agrainer régulièrement.

A la farine

Ici vous agirez de la même manière qu’avec la brème, en amorçant massivement dès le début, puis vous ferez des rappels en fonction de la présence ou non des poissons. L’amorce devra évidemment être adaptée et nutritive, privilégiez donc les aliments comme les dérivés du maïs (tourteau, gluten de maïs etc..), ainsi que le biscuit, mais ne faites pas trop travailler votre amorce afin d’attirer un minimum de petits poissons. Pour ce qui est de la couleur, les couleurs claires sont bien souvent les plus efficaces, donc optez plutôt pour de l’orange ou du jaune.

Vous pouvez aussi amorcer lourd au début pour ensuite les garder en activité grâce à la chute de maïs ou autres asticots, ce qui est une bonne astuce permettant de maintenir les carpes sur le coup.

Action de pêche

La carpe est un poisson se tenant la plupart du temps au ras du fond et qui ne monte en surface qu’en de rares occasions en été par exemple ou durant sa période de frai. Vous l’aurez compris, l’attraper en surface est assez compliqué car bien des critères doivent être réunis. Penchons-nous donc sur la technique à adopter pour la séduire sur le fond. Il faudra tout d’abord faire traîner votre hameçon sur le fond, à savoir que la carpe commence toujours par avaler l’esche puis finit par la recracher et si tout se passe bien elle finit par l’avaler complètement. Ne ferrer donc pas dès la première touche trop rapide, que vous reconnaîtrez à un petit tressautement du flotteur, c’est ensuite que le bouchon va commencer à couler et c’est là que vous devrez ferrer.

Pour ce qui est de l’animation de votre montage, les aguichages et le contrôle de votre ligne, il n’y a rien de bien spéciale, et ce sera une manœuvre tout ce qu’il y de plus classique et habituel.

La pêche de la carpe au coup à la posé

Pêcher avec un moulinet est la tactique la plus efficace pour résister aux attaques de ces redoutables adversaires, qui ne se rendent pas facilement et surtout après un combat acharné.

Vous devrez donc vous équiper d’un matériel ne laissant que peu de chances à votre adversaire une fois celui-ci piqué. Le moulinet possédera un frein de réglage très précis et sera allié à un nylon de 30 à 35/100. Le corps de ligne sera armé d’un plomb hexagonal à picots ( entre 10 et 25 grammes), ainsi que d’un stop float, et sera relié à un émerillon à agrafe (ou un rolling). Le bas de ligne quant à lui sera équipé d’un hameçon dont la taille dépendra de celle de l’esche. Par exemple :

N° 12 Mais
N°10 Bouquet de vers
N°8 Morceau de pomme de terre
N°6 Pellet
N°4 Bouillette

La pêche de la carpe au coup à l’anglaise

Il faut savoir que c’est dans le fond des étangs bien fournis niveau végétation aquatique, que les carpes aiment venir s’alimenter. C’est alors là que se trouve une solution intéressante pour nous, pêcheur : la pêche à l’anglaise.

Pour cela vous aurez besoin d’un waggler à bulbe préplombé de 2 grammes sur la ligne (ce qui est plutôt un bon compromis), mais notez tout de même que les modèles réglables seront plus performants, étant donné qu’ils vous permettront d’enlever ou bien de rajouter des plombs en fonction des conditions de pêche rencontrées et d’améliorer la visibilité de la touche.

Un nylon de 18/100 peut très bien suffire, cependant n’hésitez surtout pas à opter pour du 22 ou 24/100, si de gros adversaires traînent dans les parages. Ajoutez à la ligne 3 plombs BB à plus ou moins 1 mètre de la jonction avec le bas de ligne, puis compléter le tout avec des petits plombs n°4, dressés de manière régulière entre la plombée principale et le bas de ligne.

La pêche de la carpe au coup au feeder

feeder

C’est un montage plutôt facile avec un émerillon à agrafe coulissant sur le corps de ligne et venant par la suite se heurter contre une gaine silicone stoppée par une perle enfoncée en force sur émerillon baril qui finit le montage.

Le bas de ligne est plutôt court (40 cm) en 16/100 et est fixé sur l’émerillon baril sur lequel est fixé un hameçon N°14. Le choix du feeder quant à lui se fera selon la distance. Par exemple un feeder de 30g sera parfaitement adapté à une distance variant entre 30 et 50 mètres.

Il sera rempli de cette façon:

  • Vous tasserez de l’amorce pour que celle-ci résiste bien au moment de l’impact avec l’eau.
  • Vous ajouterez sur cette première couche des asticots ou des pellets.
  • Puis vous remettrez de l’amorce par-dessus, mais cette couche sera moins écrasée.

Le paramètre important à prendre en compte dans le succès de votre partie de pêche au feeder est que celui-ci devra être vide dans la minute qui suit quand il arrive au fond. L’amorce va se disperser doucement sur le fond, plus vite lorsqu’il y a un contre-courant, et dans ce cas un apport régulier de nourriture permettra une grosse concurrence alimentaire entre les poissons. Pour qu’il puisse être immobile à la bonne distance, le fil se trouve dans le line-clip, avec le risque de céder sur un beau client. Généralement, la première heure n’est pas la plus active, vous pourrez donc en profiter pour mettre votre coup en place. Vous le relancerez toutes les 5 minutes, puis toutes les 10 minutes.

Voici en conclusion les quelques points à retenir sur la pêche de la carpe au coup

– En étang les carpes se nourrissent dans les végétations de hauts fonds.

– La pêche au moulinet peut être utilisée pour faire face aux gros départs de certains spécimens.

– Lorsque vous pêchez à l’anglaise, un waggler à bulbe déjà préplombé de 2 g permet de modifier la plombée sur la ligne.

– Une carpe qui a déjà été attrapée devient plus méfiante mais son appétit l’emportera souvent sur sa prudence. De plus, la pêche de la carpe au coup est souvent une bonne technique pour créer une concurrence alimentaire et faire baisser la garde des poissons méfiants.

– La pêche de la carpe au coup peut se pratiquer en carpodrome, ce qui peut vous permettre d’attraper rapidement des carpes sur de courtes séquences.

– Les carpes sont souvent en bancs et elles se disputeront tant qu’il y aura de la nourriture.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet article :pêche coup blogue, BOUILLETTE CARPE AU COUP, fred peche 57, ligne carpe au coup, montage ligne coup carpe, peche de la carpe au coup au mais

4 Replies to “La pêche de la carpe au coup !”

  1. Bel article , très détaillé .. Même si cela se réfère à une pêche carpe au coup de plusieurs années , les choses ont bien changé depuis .. Tant le matériel  » canne plus puissante  » .. Que la méthode d’aborder ce mode de pêche au coup .. Je reste d’accord sur l’anglaise & le feeder ..
    Sur le coup posé , fini le moulinet , place aux élastiques avec une approche différente en carpodrome avec densité de carpes abondante et maintenant et de plus en plus , une pêche coup posé sur du spécimen dépassant les 20 kilos .
    Néanmoins chapeau pour l’article car je pêche la carpe au coup depuis 40 ans et je me retrouve sur certains points et continuez à nous faire partager cette jolie passion ..
    Que ce soit au coup ou batteries .. Tous la même  » PASSION  » .
    Amicalement
    Fred

    1. Salut Fred et merci pour ton commentaire 😉

      A bientôt, Freddy

  2. Bonjour fred,
    Merci pour votre commentaire, je suis content de voir que cet article vous a plus, et cela fait toujours plaisir d’être complimenté sur notre travail :). La pêche c’est très vaste, il y a sans arrêt à découvrir et à apprendre, je prend donc note de votre remarque, avec grand plaisir :). Et comme vous le dites si bien: Tous la même passion.
    Amicalement.
    Aurélien.

  3. Continuez comme ça .. je vous lis souvent et c’est top .
    Passez de bonnes fêtes de fin d’année .
    Amicalement
    Fred

Laisser un commentaire