Pourquoi faire différents montages à carpe ?

différents montages à carpe

 

Pourquoi faire différents montages à carpe si celui qu’on utilise prend du poisson ? La réponse est aussi simple que la question : pour faire encore plus de poissons  😀 . Vous avez peut-être remarqué comme le carpiste est toujours à la recherche du truc qui fera la différence du genre ultime : l’appât ultime, la canne ultime qui lance beaucoup, beaucoup plus loin, la recette ultime, etc. Bien sûr, avec l’expérience on se rend compte que ce genre de produits n’existe pas. Il n’y a en fait que deux catégories de produits : les bons produits et les mauvais produits. Et il y a une étroite corrélation entre utiliser le bon produit au bon endroit et dans les bonnes conditions. Et le montage dans tout ça, n’y a-t-il pas de bons et mauvais montages ? Ne doit-on pas essayer de trouver le bon montage au bon endroit ? Selon moi, cela ne fait aucun doute…

La pêche de la carpe, c’est dur !

Celui qui dit que la pêche de la carpe c’est facile, bah il doit pas souvent pêcher  😉 Blague à part, si on veut vraiment se différencier de beaucoup de pêcheurs et se perfectionner, la pêche de la carpe est très technique à tout point de vue et acquérir de solides connaissances dans les différents domaines, que ce soit appâts, stratégie d’approche, type de montages, etc, peut s’avérer très très compliqué. D’ailleurs il est rare de croiser des carpistes au bord de l’eau qui ne soient pas à la recherche de bons conseils sur la confection de bonnes bouillettes, sur le choix d’un bon spot, ou encore sur comment adopter la bonne approche. Et bien sûr : comment faire the montage ultime de la mort qui tue !

Le montage ultime existe-t-il ?

Je suis catégorique sur ce point : le montage qui prend des poissons partout et en toutes circonstances n’existe pas ! Donc pas la peine de se creuser les méninges trop longtemps. Comme il n’existe pas d’ailleurs d’appâts miracles où il suffit juste de déposer ses lignes à n’importe quel endroit pour être sûr que ça marche. Mais pourquoi alors y a-t-il parfois une réelle différence de résultats entre plusieurs montages sur le même plan d’eau ?

Vous avez sans doute déjà remarqué des différences significatives sur le nombre de touches qu’il pouvait y avoir entre différents appâts. Quelquefois, suivant les conditions de pêche et la saison, certains appâts apparaissent comme miraculeux tandis que d’autres, pourtant des produits réputés et qui ont déjà fait leurs preuves sur le même plan d’eau, n’attirent eux que quelques écrevisses en tout et pour tout ! On en vient donc vite à la conclusion qu’en pêchant avec le bon appât (d’un point de vue nutritionnel), au bon moment (ce que les poissons ont besoin à l’instant T), surpasse très nettement n’importe quel autre appât dit miraculeux !

Le montage ultime ?  😎

 

Donc même si le montage ultime n’existe pas et qu’il n’existera jamais, nous pouvons, à l’image d’un appât, améliorer nos résultats de façon significative en faisant différents montages à carpe et surtout en utilisant le bon montage au bon endroit !

Faire différents montages à carpe : la révélation

Quand j’ai commencé à pêcher la carpe (en 1998), j’étais très inexpérimenté et le sujet des montages ne me passionnait pas plus que ça. A vrai dire, l’important pour moi à cette époque était d’avoir un montage « pêchant », point. Au fil des années (longtemps après), j’ai eu comme une sorte de révélation lorsque je me suis pris une bonne claque par un autre pêcheur (c’est une image, hein 😉 ) qui lui, était un peu plus pointilleux sur son approche et avait des résultats bien meilleurs que moi. J’ai forcément été interpellé par cette différence de résultat. Et vous savez quoi, la première chose que j’ai faite était tout simplement de pêcher bêtement avec les mêmes bouillettes que lui, et devinez quoi, les résultats n’ont pas changé… Deuxième claque ! Evidemment, c’était toute mon approche qui était « foireuse ».

Grosse remise en question donc, mais les années qui ont suivi ont été un vrai parcours du combattant (dur dur quand on n’a aucune infos). Apprendre par soi-même à sonder et trouver de bons spots, faire de bonnes bouillettes en fonction de nos conditions de pêche et des besoins nutritionnels des poissons, ou encore faire différents montages pour s’adapter aux multiples fonds, esches et aux diverses situations de pêche, n’est vraiment pas une mince affaire. C’est d’ailleurs sur ce dernier point que j’ai eu le plus de mal, car techniquement, c’est difficile de concevoir différents types de montages en fonction des multiples situations de pêche, mais pour moi, à la recherche de bien meilleurs résultats, c’était devenu comme une évidence…

De l’excès en tous genres

Quel est le point commun entre l’Iq d-rig, le KD rig, le chod rig, le stiff-rig ou encore le d rig ? Ils finissent tous en rig évidemment  😮 . Plus sérieusement, ce sont tous des montages destinés à la pêche de la carpe. Mais vous l’aurez remarqué, rien que leur nom est déjà compliqué ! Soyons honnête, certains de ces montages apportent réellement une différence en fonction par exemple des appâts que l’on veut présenter ou des endroits que l’on pêche, etc. Seulement, utilisés à tort et à travers, ils ne sont d’aucune utilité et n’apporteront absolument rien, pire, ils peuvent même être néfastes pour la pêche. Ceux qui ont déjà essayé par exemple de pêcher avec un fluorocarbone court sur de la vase savent certainement de quoi je parle.

Le chod rig est très efficace pour pêcher sur des fonds difficiles, mais à condition qu’il soit bien utilisé

Bref, depuis plusieurs années maintenant, vous aurez certainement remarqué que l’on trouve des centaines de produits disponibles sur le marché pour confectionner nos montages. Et je connais plein de carpistes, lassés de ne pas savoir quels matériaux choisir et lassés de se demander s’ils ne sont pas pris pour des pigeons constamment, qui se contentent de faire toujours le même montage qu’ils adaptent en fonction de leur esche, tout ça par méconnaissance. Selon moi, c’est une erreur ! Imaginez que vous pêchiez toujours avec exactement la même bouillette quel que soit l’endroit ou la saison. Alors oui forcément, on prendra tout de même du poisson, mais on atteint très vite des limites. Faire différents montages à carpe pour s’adapter, à l’image de la bouillette, est donc on ne peut plus logique et sensé. Cependant, le côté technique et la méconnaissance font qu’il est difficile pour chaque carpiste d’aller dans ce sens.

Faire différents montages à carpe pour les plus éduquées

Au fil des années, le phénomène qui m’a le plus marqué a toujours été la diminution de touches en utilisant toujours le même montage sur des plans d’eau où il y avait une certaine pression de pêche. Sur ces poissons, régulièrement pêchés, le mot d’ordre est : changement ! D’ailleurs, les Anglais savent de quoi il en retourne puisqu’ils sont sans arrêt en train de chercher de nouveaux montages, histoire de présenter quelque chose d’inconnu pour les poissons. Si on en croit les résultats, cela semble leur donner raison. Mais si vous voulez mon avis, on tombe rapidement dans l’exagération et on refait indéfiniment le cycle : trop de produits chez le marchand + méconnaissance technique = on retourne à nos anciens montages.

Pour tromper des carpes éduquées, il est possible de varier les montages, mais aussi les esches

Cependant, il y a tout de même quelques pistes qui s’offrent à nous, car nous savons que des carpes, même sans être éduqué, semblent plus réticentes à engamer un appât sur un montage où elles se sont déjà fait piquer plusieurs fois et ce, même sans parler de plans d’eau surpêchés. La façon dont est positionnée l’esche, les matériaux utilisés ou encore la « mécanique » globale du montage n’échappe pas à leur sens très développé.

 

En conclusion, je pourrais dire que faire différents montages à carpe est à mon sens primordial, MAIS que par méconnaissance ou encore sur le fait de ne pas vouloir se faire prendre pour un pigeon, nous sommes souvent réticents à l’idée d’abandonner notre bon vieux montage passe partout. Pourtant, en creusant dans ce sens, il y a fort à parier qu’en adaptant nos montages et surtout en faisant différents montages à carpe pour chacune de nos conditions de pêche, les résultats ne se feront pas attendre…

photo-fin-darticle

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet article :montage d rig pourquoi

Laisser un commentaire