5 astuces pour améliorer ses bouillettes maison

 

Depuis que j’ai commencé à pêcher la carpe il y a environ 20 ans, je me suis rapidement rendu compte de la puissance qu’avait un appât fabriqué par ses soins, en l’occurrence les BOUILLETTES MAISON. Cependant, il m’a fallu de nombreuses années pour acquérir l’expérience nécessaire afin d’avoir les connaissances indispensables pour tirer le plein pouvoir de ces appâts. Si vous aussi vous êtes un rouleur régulier, alors je suppose que vous savez vous aussi quel est le pouvoir des bouillettes maison, car avec un peu de maîtrise, il possible de moduler à souhait un nombre incalculable de combinaisons, aussi bien en matière de farines que d’additifs. Pour d’autres carpistes c’est plus compliqué…

C’est principalement pour cette raison, car je sais que c’est parfois difficile de s’y retrouver, que j’ai décidé d’écrire cet article : « 5 astuces pour améliorer ses bouillettes maison ». Gardez tout de même en tête que je ne vous donne là que l’écorce de l’arbre, le sommet de l’iceberg ! Il y a tant à dire, d’expériences à réaliser, de tests à faire, qu’il m’est impossible de tout vous expliquer en quelques lignes. Néanmoins, avec ces quelques astuces pleines de bons sens, j’ai bon espoir que vos résultats s’amélioreront de façon significative.

Astuce N°1 : adapter ses recettes de bouillettes maison en fonction des saisons

Ce n’est un secret pour personne, les habitudes alimentaires chez la carpe évoluent au fil des saisons. Cependant, beaucoup de carpistes n’utilisent qu’une ou deux recettes de bouillettes maison pour couvrir toute l’année. C’est là à mon avis une erreur, car plutôt que de suivre le dernier produit sorti dans le commerce, il vaut mieux mille fois s’adapter au rythme alimentaire chez le poisson. Partant de ce principe, on peut donc évoluer vers une solution simpliste (mais efficace) qui consiste à réaliser 4 recettes de bouillettes maison pour suivre chacune des saisons. L’odeur, la couleur, les farines ou encore les additifs peuvent êtres modifiés pour répondre au mieux aux attentes des poissons.

La variante voudrait qu’on peaufine chaque recette en fonction du début ou fin de période. Par exemple en automne, la carpe adopte un rythme alimentaire transitionnel, cela veut dire que si les températures restent clémentes, elle se nourrira de la même façon que durant la période estivale. En revanche, si les températures chutent rapidement, elle recevra un message d’alerte qui lui dictera de changer de comportement alimentaire afin de constituer des réserves graisseuses à l’approche de l’hiver. Cette situation (à l’inverse) peut se produire également au printemps. Cela peut aller très vite, à nous d’être réactifs…

Astuce N°2 : choisir des farines de qualité

Que serait une bonne bouillette maison sans farines de qualité ? On obtiendrait probablement la même qualité que certaines bouillettes du commerce vendues pour trois francs six sous. Ne vous y trompez donc pas (car la carpe elle ne se trompe pas), avant même de déposer vos lignes, l’attractivité de vos bouillettes commence même avant d’avoir mélangé les différents ingrédients. Il est donc important de choisir les bonnes farines pour réaliser ses bouillettes maison. Attention, je ne suis pas en train de vous dire de systématiquement acheter les farines les plus chères ! Simplement, dans un premier temps d’essayer de trouver des fournisseurs reconnus pour leur qualité et leur sérieux, gage de sécurité.

En matière de prix et pour baisser un peu la note de certaines farines de qualité plus ou moins coûteuses, plusieurs alternatives s’offrent alors à nous :

  • acheter de grosses quantités à plusieurs
  • négocier le prix avec le fournisseur (tout est négociable 😉 )
  • passer commande auprès de minoteries (une façon de sauter les intermédiaires)

Il existe également plusieurs catégories de farines qui jouent sensiblement sur la qualité du produit. Par exemple pour la farine de poisson, il existe la farine de poisson « classique », composée principalement de déchets de poissons, et la farine de poisson LT, d’une qualité supérieure puisqu’elle est composée de poissons frais et entiers.

Bonnes recherches…

Astuce N°3 : Reproduire ce que la carpe trouve dons son habitat naturel

Nous voulons souvent bien faire lorsque nous préparons nos recettes de bouillettes. Cependant, il arrive souvent qu’on oublie un paramètre très, très important ; la nourriture naturelle présente sur le site qu’on exploite. Bien sûr, lorsqu’on réalise tous les mélanges, nous avons forcément dans un coin de notre tête la façon dont nous allons utiliser l’appât. Que ce soit par la couleur (neutre, flashy, etc;), la diffusion des différents attractants, ou encore le diamètre, il y a forcément une stratégie qui se dégage. Cependant, il est possible d’aller beaucoup plus loin et de composer directement avec la nourriture naturelle présente. Quel est le but ?

Et bien copier ce qu’offre la nature de façon à ce que le poisson reconnaisse quasi instantanément ce que notre appât va lui apporter. Oui car selon plusieurs carpistes de renom, la carpe serait capable de reconnaître un appât qui serait bon pour elle ou pas d’un point de vue nutritif, et ça de façon quasi instantanément. Un autre pêcheur de renom, Steve Briggs, explique quant à lui qu’il adore jouer avec le diamètre de ses bouillettes pour s’approcher au mieux de la taille des proies de la carpe. Une autre variante pourrait consister à incorporer à nos recettes des extraits de ce dont se délecte la carpe sur le site (farine d’écrevisse, extrait de vers de vase, farine de poisson, etc.)

Vous savez ce qu’il vous reste à faire  😉

Astuce N°4 : augmenter l’attractivité en fabriquant ses bouillettes flottantes

Avec l’apparition de la pêche de la carpe moderne, les poissons n’ont jamais été aussi sollicités. Il a donc bien fallu au fil des années trouver des parades pour continuer à tromper la vigilance des carpes. Les bouillettes flottantes sont donc devenues un atout indéniable car elles permettent différentes alternatives quand on parle de présentation. Dans le commerce, on trouve facilement les fameuses pop ups qui se marient parfaitement avec les bouillettes denses de la même marque. Cependant, lorsque l’on prépare nous même nos appâts, cela peut être plus compliqué. Mais en fait, pas tant que ça… Voici plusieurs solutions pour rendre vos appâts maison flottants :

La cuisson au four à micro-ondes

C’est une méthode très simple qui consiste à mettre quelques bouillettes (après cuisson et séchage) dans un four à micro-ondes. De cette façon, on obtient des appâts flottants en quelques secondes (30s peuvent suffirent)

La poudre de liège

Cette astuce consiste simplement à incorporer de la poudre de liège avec un peu de pâte lors de la réalisation de vos bouillettes. Il suffit ensuite de les cuire de façon classique. après séchage, vous obtenez des bouillettes flottantes. (Suivant le diamètre de vos bouillettes et des farines utiliser, le dosage de poudre peut varié).

Les billes de liège 

Cette méthode pour obtenir des bouillettes flottantes est également très simple. Explication : lorsque vous avez mélangé votre mix aux oeufs et ainsi obtenu votre pâte, prenez-en un peu et roulez-là autour d’une dizaine de billes de liège (c’est largement suffisant). Il suffit ensuite de cuire les quelques bouillettes obtenues comme toutes les autres. Une fois séchées, les bouillettes flottent comme par magie. Là encore, le diamètre de la bille de liège dépend directement du diamètre de vos bouillettes.

Astuce N°5 : la différence, c’est vous qui la faites !

Cette 5eme et dernière astuce, qui n’en est pas vraiment une, s’appuie plus sur un concept. Qu’est-ce que je veux dire par là ? Voici le fond de ma pensée : Lorsque l’on pêche la carpe, on dit souvent qu’il est important de se différencier des autres pêcheurs pour espérer prendre plus de poissons. D’une certaine façon, je trouve que ce n’est pas tout-à-fait exact. En effet, on a de multiples exemples ou on voit bien que le fait de copier trait pour trait ce que font d’autres pêcheurs sur le même site, donnent souvent d’excellents résultats. Cependant, Sans vouloir spécifiquement se différencier, rien que le fait d’utiliser et de pêcher avec des bouillettes maison apporte un changement positif. On est donc forcément 100% gagnant, car on peut se rapprocher volontairement de ce qu’utilisent les différents carpistes sur le site (ce qui fonctionne), et en plus notre appât est forcément unique puisque de notre propre composition. Ce qui est un avantage énorme sur les poissons déjà piqués avec un appât trop « stéréotypé » et trop utilisé.

J’espère que ces 5 astuces vous aideront à concevoir les bouillettes maison les plus adaptés. Comme je vous le disais, ce n’est là que l’écorce de l’arbre. Il est possible d’aller beaucoup, beaucoup plus loin…

J’ai d’ailleurs créé une méthode complète afin de vous aidé à concevoir chacune des recettes dont vous avez besoin, répondant spécifiquement aux besoins alimentaires de la carpe, en fonction de la saison ou encore du type de poisson recherché. Si vous voulez en savoir plus sur la méthode, cliquez ici

Pour ma part, je vous souhaite beaucoup de bonheur au bord de l’eau et à bientôt, Freddy  😉

Quelques liens utiles :

ma chaîne YouTube

la page Facebook de Blog de la Carpe

le guide « Faire le Montage Parfait »

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Replies to “5 astuces pour améliorer ses bouillettes maison”

  1. Salut freedy, j’ai vu que chez mtc baits la farine lt était autour de 3euros le kilos selon la quantité commandée et que chez rouletesbouillettes elle était autour de 8euros, je trouve sa énorme comme différence! Es le qualité qui change ou autre chose…

    1. Bonjour Geff, oui MTC Baits est une marque avec un excellent rapport qualité/prix. D’ailleurs je passe la plupart de mes commandes chez eux et j’en suis satisfait. Concernant les autres marques, peut-être que les produits sont de meilleur qualité. Bref, il faudrait tester tout ça pour en avoir le cœur net 😉
      Amicalement, Freddy

Laisser un commentaire