Bien utiliser les bouillettes équilibrées

bouillettes équilibrées

 

Le thème des appâts passionne les carpistes depuis très longtemps. Mais malheureusement, il arrive souvent que beaucoup d’entre eux ne se révèlent pas aussi efficaces qu’on l’aurait espéré. En revanche, s’il y a bien un sujet où tout le monde (ou presque) s’accorde sur son efficacité, c’est sur celui des bouillettes équilibrées. Assurément, il ne fait aucun doute que ces appâts qui se tiennent juste au-dessus du substrat font la différence dans bien des situations.

Nous savons depuis des années, voire des décennies, que la forme, la couleur ou encore le diamètre des bouillettes jouent un rôle important sur le fait que le poisson engamera notre esche ou non. La pêche de la carpe est le résultat d’une alchimie complexe, car il faut également souvent composer avec l’humeur et les habitudes des poissons aux différents endroits où nous les pêchons. Autant dire que l’on n’a pas toujours les bonnes cartes entre les mains. Mais d’un autre côté, c’est sans doute ça aussi le charme de la pêche.

Toujours est-il que les bouillettes équilibrées sont devenues aujourd’hui presque irremplaçables et incontournables et ont trouvé une bonne place aux côtés des traditionnels appâts que nous emmenons au bord de l’eau. Mais pourquoi cette présentation prend autant de poissons, et qu’est-ce qui différencie les bouillettes équilibrées des appâts denses, voire de ceux flottants ? Tentons d’y répondre.

Qu’est-ce qui rend les bouillettes équilibrées si attrayantes ?

La première chose qui rend les bouillettes équilibrées attrayantes, c’est leur faculté à bouger au moindre mouvement de l’eau. Autant dire que lorsque les poissons arrivent sur le coup, ils activent d’autant plus ce processus d’un effet des plus naturels. Cet appât, qui monte et qui descend telle une plume au moindre coup de vent, va dans un premier attiser chez la carpe de la curiosité, et bien souvent, elle engamera notre esche. Ce phénomène est encore plus accentué lorsque les poissons rentrent en concurrence alimentaire. C’est d’autant plus un excellent stimulant lorsque les conditions de pêche sont difficiles ou lorsque les poissons sont tatillons.

La deuxième chose, c’est leur faculté à monter rapidement dans la bouche de la carpe (évidemment, il convient d’utiliser un montage qui mécaniquement soit irréprochable), car ne nous y trompons pas, certaines carpes sont extrêmement douées pour tester nos appâts puis les recracher. Grâce aux bouillettes équilibrées, il est en effet beaucoup plus difficile pour le poisson de s’en débarrasser due à la densité quasi neutre de l’appât.

Le piège parfait

Où doit-on utiliser les bouillettes équilibrées ?

Je serais simplement tenté de dire : partout  😀 , mais je vais quand même essayer de développer un peu. A vrai dire, quelle que soit la nature du fond, on est à peu près sûr qu’avec un appât équilibré, le montage sera pêchant et l’esche bien présentée. Evidemment, c’est encore plus le cas sur des fonds mous comme la vase ou encore sur un lit de feuilles en décompositions à l’automne, par exemple. Pour contrebalancer (sans jeu de mots 😉 ), les appâts équilibrés montrent certaines limites sur des endroits où la pression de pêche est intense.

Je m’explique : la plupart du temps, pour équilibrer nos appâts, la majorité d’entre nous utilise le bonhomme de neige. Cela fonctionne très bien quasiment tout le temps, sauf peut-être sur ces poissons qui verront d’un mauvais œil ces deux billes d’une couleur différente et même parfois flashy. C’est là à mon sens, le seul cas où l’on pourrait hésiter à pêcher en bonhomme. Il arrive également souvent qu’on utilise une esche équilibrée différente de notre amorçage (que ce soit la taille, la couleur, ou encore l’arôme). Selon moi, ce n’est pas gênant si l’on amorce peu et qu’on ne pêche que quelques heures, mais cela peut le devenir lorsque l’on amorce sur le long terme. Effectivement on peut souvent observer qu’il est souvent difficile de détourner les poissons d’une nourriture principale, ici en l’occurrence, nos billes d’amorçage. Pêcher avec une esche un peu différente (la couleur par exemple), peut être un frein sur le fait que le poisson va s’y intéresser.

Les différentes méthodes pour rendre des bouillettes équilibrées

Il existe différentes méthodes pour modifier la densité d’une bouillette, soit au bord de l’eau (solution la plus rapide), soit à la maison en les confectionnant. Voici quelques exemples :

Au bord de l’eau :

  • le bonhomme de neige. S’il y a bien une présentation de bouillettes équilibrées qui remporte tous les suffrages, c’est bien le bonhomme de neige. Il est en effet très facile à réaliser puisqu’il suffit d’associer une bouillette dense et une flottante. La densité cumulée des deux appâts fait que le tout se pose délicatement sur le fond grâce au simple poids de l’hameçon. Mais il est également possible de varier les présentations et de multiples combinaisons s’offrent alors à vous : bouillette dense/maïs flottant, bouillette dense/dumbell, avec un pellet, etc. Au bord de l’eau il est donc extrêmement facile à réaliser puisque les deux appâts s’enfilent directement sur le traditionnel cheveu. Et comme nous allons le voir un peu plus bas, cela permet d’être réactif et de changer rapidement une présentation quand il est nécessaire de faire bouger les choses.
La présentation en bonhomme de neige est très facile à réaliser au bord de l’eau

 

  • en plaçant une chevrotine sur le cheveu. Pour ce faire, il convient d’utiliser le montage adéquat (le Kd rig). Le reste est très simple puisqu’il suffit d’escher une bouillette flottante. L’équilibre intervient lorsque l’on aura placé une chevrotine directement sur le cheveu. La bouillette est alors quasiment à-même le sol, ce qui s’apparente à une présentation quasi neutre.
  • En utilisant du liège. Au bord de l’eau, on peut utiliser le liège principalement sous deux formes différentes : 1) sous forme de bille pour réaliser un bonhomme de neige. 2) Sous forme de bâtonnets. Il suffit dans ce cas de creuser la bouillette à l’aide d’un foret et de placer un morceau de bâtonnet de liège dans le trou obtenu. C’est très pratique mais l’équilibre peut parfois être compliqué à trouver (trop de liège = flottante, pas assez = dense)
  • En utilisant de la mousse. Le procédé est très similaire au liège puisqu’il existe là aussi différentes formes. Le plus, c’est qu’il existe différentes couleurs de mousse également. Cela permet d’être en accord avec l’esche si l’on veut être un peu plus discret.

A la maison :

lorsque l’on fait des amorçages sur le long terme, on habitue donc les poissons à se nourrir régulièrement au même endroit avec les mêmes appâts. Dans ces conditions, imiter quasiment trait pour trait les bouillettes d’amorçage et celles qu’on utilise comme esche est selon moi assez important, déjà par souci de discrétion mais aussi et surtout pour éviter que les poissons se désintéressent d’une esche différente, et cela arrive fréquemment lors d’amorçages conséquents.

Il est très facile d’obtenir des bouillettes similaires (amorçage/esche) lors de la fabrication de bouillettes maison. Comment faire ? La solution la plus simple consiste à rajouter un peu de poudre de liège dans une (petite) partie de votre mix. Cette technique permet d’alléger légèrement vos billes. Pour les quantités, il convient de tester selon les recettes, mais de deux à trois cuillères à soupe pour 100 g de farines sèche représente une base correcte. Note : il est inutile de réaliser 1kg de bouillettes équilibrées, cela ne servirait à rien puisqu’on les utilises uniquement comme esches. 

Les acheter toutes prêtes

Evidemment, quand quelque chose fonctionne, les fabricants ne sont jamais loin pour nous proposer leurs produits (n’y voyez aucune négation dans cette phrase). Il est donc possible de s’en procurer chez notre détaillant d’articles de pêche ou en ligne, mais je suppose que vous en avez l’habitude. Parmi les produits de qualité, on retrouve ceux de la marque Big carpe, ceux de la marque Mainline, ou encore ceux de la marque Starbaits. Evidemment, il en existe d’autres.

bouillettes équilibrées de la marque Mainline

Quand il faut changer quelque chose…

La pêche de la carpe telle que nous la connaissons évolue sans cesse. Finie l’époque où on se contentait simplement d’attendre le son de nos détecteurs, le carpiste d’aujourd’hui se veut la plupart du temps actif et sans arrêt à la recherche de la bonne stratégie, c’est tout du moins ce que je remarque de plus en plus au bord de l’eau. Replacer une ligne au bout de quelques heures, changer de montage, d’appât ou, ce qui nous intéresse aujourd’hui, la densité de notre ou nos esches, va dans ce sens. En effet, quand rien ne semble fonctionner et que l’on remarque tout de même de l’activité sur la zone pêchée, l’une des premières choses à faire selon moi est de changer la densité de notre appât. On fait alors d’une pierre deux coups 1) cela permet de s’assurer d’une bonne présentation 2) les bouillettes équilibrées font souvent la différence sur des poissons un peu tatillons.

Bien sûr, il peut y avoir de multiples raisons pour lesquelles un détecteur restera désespérément muet, mais assurément, en changeant ce « petit » détail, on met toutes les chances de son côté  😉

Pour aller plus loin : 

Mon guide « Le secret des bouillettes maison ». Pour devenir incollable sur la fabrication des bouillettes maison

Mon guide « Faire le montage Parfait ». Pour savoir réaliser les meilleurs montages pour la pêche de la carpe et savoir dans quelles conditions les utiliser

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet article :montage bouillette équilibrée, bouillette équilibrée, recettes bouillettes com, comment faire des bouillettes equilibre, blog peche mainline, peux t on utiliser un d ring pour un appat dense, parfum bonhomme de neige carpe, montage wafter, montage pêche avec wafter, montage our wafter

Laisser un commentaire