L’amorce maison, où, quand et comment l’utiliser ?

amorce maison

Dans le monde de la pêche à la carpe, la bouillette est sans contestation possible l’appât roi et le plus utilisé par les carpistes. Bien que beaucoup de pêcheurs n’utilisent plus l’amorce maison pour la pêche à la carpe, elle reste redoutable dans bien des circonstances et permet bien souvent de faire la différence à condition qu’elle soit utilisée à bon escient.

Dans cet article, Vous remarquerez que j’insiste sur le fait que votre amorce soit faite maison, non pas que celles toutes prêtes soient d’une qualité médiocre (quoique certaines), mais au même titre que la fabrication de la bouillette, nous allons pouvoir faire un mélange de plusieurs farines, qui en fonction des conditions de pêches sera optimisé pour avoir les meilleurs résultats possibles. Et ouai, pas de place à la chance  😉

Quand utiliser l’amorce ?

L’utilisation de l’amorce maison peut se faire dans diverses configurations :

  • les pêches rapides: lorsque vous faites une pêche dite « rapide » (de 4 à 6 H) , l’amorce permettra de créer très rapidement une activité alimentaire sur votre coup. Avec ce procédé, il n’est pas rare d’avoir des touches au bout de quelques minutes. De plus, l’amorce sera très vite identifiée par les carpes et elles seront moins méfiantes pour assimiler vos bouillettes par la suite.
  • Les différentes saisons: utiliser l’amorce en fonction des saisons est très important, et ce pour plusieurs raisons, je m’explique :

     – commençons par la saison hivernale, à cette époque de l’année l’eau est froide et les poissons sont en sous-activité, ce qui rend la pêche « classique » (j’entends par là un amorçage à la bouillette ou à la graine) très compliqué. Les poissons s’alimentent très peu et une bonne amorce composée de particules fines peut dans bien des cas, les mettre en appétit, ce qui peut vous sauver de quelques capots.

     – dans les saisons intermédiaires (printemps et automne), les résultats peuvent être aléatoires, vous pouvez faire un carton, ou bien, si les blancs sont en pleine activité, cela peut virer au fiasco.

     – finalement reste l’été, en cette période, la donne est simple, si le plan d’eau est « infesté » de poissons blancs, mieux vaut éviter l’amorce ! Sinon votre session peut se transformer en cauchemar.

 

Comment faire une bonne amorce maison ?

Qu’on le veuille ou non, les premiers poissons qui viendront sur votre coup sont les poissons blancs. Ceci n’est pas vraiment un problème s’ils ne sont pas trop nombreux. En effet, on peut constituer une amorce qui va faire en sorte de gaver rapidement ces poissons. Pour ce faire, votre amorce maison doit être constituée d’éléments végétaux très riches.

Pour confectionner une bonne amorce maison, nous pouvons utiliser la plupart des produits destinés à la fabrication des bouillettes.

graines

Voici à titre d’exemple, une liste de farines qui convient tout à fait à la fabrication d’une amorce :

  • la farine de maïs : un grand classique, toujours efficace sur les carpes et peu onéreuse
  • le chènevis : son efficacité n’est plus à prouver sur les carpes, elles en deviennent littéralement folles
  • le pain sec : tout le monde connaît son effet immédiat sur les carpes. Pour l’incorporer à votre amorce maison, il suffit de broyer le pain sec
  • les biscuits : le biscuit, une fois à l’état de poudre apportera un pouvoir collant et sucrant à votre amorce.
  • les pétales de maïs sucrés : aussi appelés corn-flakes, broyé grossièrement, ce sont des particules de choix pour les carpes, alliant l’apport du maïs et le pouvoir sucrant des céréales.
  • L’arachide : c’est au printemps, quand la température de l’eau remonte et à l’approche du frai, que les carpes se mettent en quête d’une nourriture d’une grande qualité nutritive que la farine d’arachide sera la plus efficace
  • la farine de lupin : cette farine est riche en protéines et est très collante. Attention donc à ne pas en abuser
  • farine de soja gras : farine un peu passe partout, riche en protéines et matières grasses, elle peut constituer une bonne base pour votre mélange. Attention tout de même à ne pas trop en incorporer en eaux froides

Evidemment, Il est possible d’incorporer d’autres farines de votre choix, vous pouvez très bien y ajouter farines de poissons, bird food, etc… il est également possible de l’enrichir avec des attractants pour renforcer le goût de l’amorce.

il est possible d'incorporer de la farine de poisson dans votre amorce maison
     il est possible d’incorporer de la farine de poisson dans votre        amorce maison

 

La granulométrie, le point fort de l’amorce

L’un des plus gros points forts d’une amorce est sa granulométrie. En effet, les composants de votre amorce maison agiront sur plusieurs couches d’eau. Les premiers poissons arrivés sur votre coup seront captés par toutes ces petites particules flottantes à différents niveaux, ce qui aura pour effet de les exciter et d’attirer d’autres individus curieux de ce spectacle.

A partir de ce moment-là, les carpes entrent alors en concurrence alimentaire et deviennent obsédés devant toutes ces particules. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles le chènevis est si attractif et si populaire pour la pêche à la carpe. Je vous conseille vivement d’en incorporer.

 

Pour finir, sachez que l’amorce reste peu utilisée, ce qui est surprenant quand on connaît la vitesse avec laquelle les carpes reconnaissent instantanément les farines qui la composent comme de la nourriture.

Bien sûr, cela attirera quelques poissons non voulus (essentiellement l’été), mais l’amorce maison reste une vraie solution pour prendre des poissons même méfiants. Gardez également à l’esprit que vous pouvez amorcer à moindres frais, ce qui aujourd’hui est un luxe dans le monde de la pêche à la carpe.

 

Par Freddy, carpiste passionné

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet article :amorce carpe maison, amorce carpe, amorce maison carpe, amorce maison, amorce a carpe maison puissante, amorce carpe fait maison, comment faire de l\amorce maison pour carpe, fair son amorce maison riviere, acide borique amorce carpe, FAUT IL DEGESPIRE POUR AMORCE AU DEVELOPEMENT

8 Replies to “L’amorce maison, où, quand et comment l’utiliser ?”

  1. Bonjour
    Les amorces et bouillettes étant très polluantes pour les plans d’eau (eutrophisation par un grave excès de nutriments pourris dans l’eau, lorsque un étang est souvent fréquenté par des pécheurs de carpes l’eau devient verte, putride, et la biodiversité chute drastiquement, il n’y a quasiment que les carpes qui y survivent gavées comme des cochons d’élevage intensif dans une eau infecte), je voulait savoir si il existe des méthode pour pêcher la carpe sans jeter à l’eau d’amorce ni bouillettes. Même si je prend moins de carpes à l’heure de pêche c’est pas très grave, j’aimerais juste pêcher de la carpe sans polluer les eaux. D’après vous y a t’il des chances d’en pécher avec juste des bouillettes ou des vers ou bout de l’hameçon (en trempant la ligne dans le bon coin sans avoir amorcé) ou très peu de chance ?
    Cordialement

    1. Bonjour, oui bien sûr il est possible de prendre des poissons sans amorcer à la bouillette. Vous pouvez vous diriger vers des graines (maïs, blé, etc.) ou bien vers les appâts vivants (vers de terre, asticots…).

      Amicalement, Freddy 😉

  2. Merci bien pour votre réponse Freddy, je vais faire mes petites expériences. 🙂

  3. Bonjour une petite question il faut mélanger tout les ingrédients site Si dessus ?

    Bien à vous
    Arnaud Bauduin

    1. Bonjour Arnaud, si j’ai bien compris, vous parlez de la liste de farines citée dans l’article. Dans ce cas, il ne sert à rien de mélanger trop de farines ensemble, un peu à l’image d’une recette de bouillettes. En fonction de vos conditions de pêche, de la saison ou encore de « l’effet » recherché d’une amorce (collante, diffusion, effet « crunchy », etc), il est possible de sélectionner diverses farines, mais vous ne devez pas trop incorporer d’ingrédients différents et vous contenter dans la majorité des cas, de trois ou quatre farines.

      J’espère avoir répondu à votre question,

      A bientôt Freddy 😉

  4. […] incorporant les appâts vivants (des asticots par exemple) dans des boules d’amorce maison […]

  5. […] simple gaule, pêchant avec un morceau de maïs et amorçant avec… quelques boules d’amorce, cherchant à faire quelques poissons blancs, et que, un moment ou un autre, les carpes, attirer […]

  6. […] l’amorce (les poissons la reconnaisse instantanément comme de la nourriture),  lire mon article : l’amorce maison […]

Laisser un commentaire